CUISINE MINIMALISTE À L'ÉTAT BRUT

Aujourd’hui, nous vous faisons entrer dans la cuisine minimaliste de nos clients en plein cœur d’Angers. Fouler le pas de porte de cet hôtel particulier fait forcément ressortir la passion qui nous a poussé à faire ce métier. Ces clients nous avaient déjà confié leur étage autrefois pour l’aménagement d’un salon bibliothèque. Nous avons eu plaisir à les retrouver et cette fois le projet concerne les premières pièces du rez-de-chaussée. 

Entrée, salle à manger, salon, cuisine : tout doit être remanié. Jusqu’à remettre en valeur l’escalier qui dessert les trois étages du logement familial. Un projet accompagné de la confiance de nos clients. Ils nous laissent carte blanche pour leur proposer un agencement moderne en respectant les murs et l’architecture de la bâtisse. Les idées fusent pour réorganiser et repenser l’utilité de chaque espace et ne pas perdre de vide. Notre créativité s’épanouit des tapisseries des murs à la restauration du parquet, jusqu’aux poignées, corniches et soubassements à remettre en lumière.

Attardons-nous sur la cuisine. L’objectif : apporter de la luminosité et de la modernité à cette pièce centrale de la maison. 

ALLIANCE DU BRUT ET DU BOIS – COMBINAISON DE MATIÈRES

L’ancien nous donne toujours envie de ressortir le brut, des matériaux élémentaires, presque sauvages pour se rappeler d’où viennent ces murs qui nous entourent. On le ressent immédiatement avec la céramique pleine masse de la marque DEKTON de ce plan de travail. La retombée avec continuité de veinage nous donne immédiatement le ton. Par ce jambage, la céramique se diffuse dans le carrelage effet béton dans un choc abrupt, presque sonore. Le choix a été porté sur des carreaux de 120x120cm pour cette impression d’unité naturelle au sol.

Mais l’état brut de la matière, aussi pertinent qu’il soit dans un tel agencement, reste froid et doit être forcément contré. C’est tout naturellement, en ayant conservé l’authentique parquet d’une partie de la pièce, que le bois vient s’inviter sur la toile. Et pas n’importe quel bois ! On pensera directement au noyer, matière noble, dont la teinte se rapproche au plus de celle du parquet. La chaleur qui émane de ces façades de placard – la série NX620 de chez NEXT 125 – rééquilibre enfin le tout. La colorimétrie reste neutre, naturelle et puissante dont le Vert Cobalt trouve entièrement sa place.

GÉOMÉTRIE DES MOUVEMENTS D’UNE CUISINE MINIMALISTE

Mais ce mur en noyer en fond de toile a une fonction également ultra fonctionnelle. La grande hauteur de celui-ci jusqu’au plafond et les plinthes fines qui le composent sont optimales pour une grande capacité de rangement et un nettoyage plus aisé.

Ainsi le design s’allie à la fonction : une fois fermés, les placards redeviennent des lignes fines, sans aucun décroché. Se dessinent alors des traits minimalistes, suppléés par les lignes de lumière. 

Finalement tout se trace avec précision comme un géomètre sur son cahier. Les barres de leds, les meubles, les lignes. On les imagine infinies dès qu’on cligne des yeux pour se retrouver dans les angles de la pièce. Sur les éléments bas de la cuisine, les poignées profilées sur le chant supérieur de la façade prennent le relai de cette géométrie entêtante.

Vous rêvez aussi d’une cuisine minimaliste ?​
Faites appel à nos services en contactant SAMO Angers.​

CUISINE MINIMALISTE MAIS FONCTIONNELLE

Ce minimalisme nous ferait presque oublier le côté pragmatique d’une telle pièce de vie. 

Un torchon à suspendre ou un traitement des déchets trop encombrant ne pouvaient dégommer le coup de crayon trop bien pensé du designer. Différentes niches sont créées pour ranger un robot ménager ou le petit-déjeuner. On permet  ainsi de garder cet esprit de cuisine minimaliste en libérant l’espace des plans de travail qui se suffisent par eux-mêmes. Mais ce n’était pas suffisant. L’art permet-il de vivre dans ces cuisines minimalistes conçues sans détour dans l’esprit d’un artiste ? Bien sûr, ici on confond formidablement les actions et modes de vie des habitants dans l’art de cacher…

La cerise sur le gâteau c’est donc cette porte de placard qui se révèle être une porte d’arrière cuisine, dont la pertinence n’est plus à débattre; pièce à laquelle en l’occurrence on a su redonner une seconde vie.

L’îlot central est réfléchi dans la même cohérence. Il suffit de le contourner pour y découvrir un espace assis.  Un ajout de convivialité à cette cuisine minimaliste à l’état brut par opposition à la retombée de DEKTON cachant des rangements bas. La vie de famille décidera si cette continuité de plan de travail y verra se servir les petits déjeuners de réveils matinaux ou le snack sur le pouce d’une soirée tardive. 

LA VALEUR AJOUTÉE DES SUPPORTS LUMINEUX

Et sans qu’on la remarque, pour sublimer l’ensemble, la lumière – qui était dans le cahier des charges de nos clients – émerge à travers différents supports basés sur des réseaux distincts. 

On notera immédiatement les étagères aluminium en applique pour la décoration murale de la pièce adjacente à la cuisine. Ici la lumière, créant un cadre lumineux, se suffira à elle-même. L’ambiance est donnée : l’encastrement, qu’on retrouve derrière cette porte de placard en bois, souligne la pureté de l’espace. Le luminaire ne sera plus à propos ici, on le retrouvera seulement au-dessus de l’îlot en version triptyque.

Enfin, spots et barres de leds créent des mouvements lumineux qui s’entrelacent aux lignes conductrices définies par les matières. Ils terminent en apothéose les angles, la finesse des lignes et le minimalisme de cette cuisine à l’état brut.

Vous avez un projet de rénovation de cuisine à Angers ?